L’INDUSTRIE AGRICOLE ONTARIENNE PROFITE DE PROGRAMMES DE FINANCEMENT FÉDÉRAUX-PROVINCIAUX

Guelph (Ontario), le 12 février 2014 – Dans le cadre du programme Cultivons l’avenir 2 (CA2), le conseil d’administration de l’Agricultural Adaptation Council (AAC) a approuvé le financement de 111 projets, totalisant plus de 7,9 millions de dollars pour aider l’industrie ontarienne de l’agriculture, de l’agroalimentaire et des produits agricoles.

Ces projets font partie du volet « Organisations et partenariats » de CA2 – une initiative fédérale-provinciale-territoriale, et du Programme ontarien d’innovation agricole (POIA) de CA2, qui est administré par l’AAC en Ontario.

Les 49 projets approuvés pour les organisations et partenariats de l’Ontario – avec un investissement de plus de 5,2 millions de dollars – fourniront aux organismes ontariens du domaine de l’agriculture, de l’agroalimentaire et des produits agricoles des fonds pour qu’ils puissent innover et améliorer leur compétitivité. Par exemple, cet investissement :
• aidera Beef Improvement Ontario à trouver une solution de contrôle des stocks pour les usines de transformation et chaînes de valeur de l’Ontario. Deux systèmes de gestion de l’information – bioTrack et un nouveau système en usine appelé Food Inventory, Tracking and Sales (FITS) – permettront de répondre aux besoins des transformateurs ontariens et de relier l’information obtenue en usine avec le système FITS et l’information obtenue à la ferme avec bioTrack;

• aidera Vineland Growers’ Co-Operative Ltd., en collaboration avec le Centre de recherche et d’innovation de Vineland (VRIC), à élaborer un plan détaillé de commercialisation pour faire connaître la variété de poire Sundown dans les commerces de détail canadiens. Ce plan de commercialisation mettra principalement l’accent sur l’emballage, l’éducation et la sensibilisation des consommateurs, le matériel au point de vente et la diffusion auprès des détaillants. Le projet veut assurer une bonne réception de cette variété de poire par les consommateurs de l’Ontario et un profit pour tous les partenaires dans la chaîne de valeur, y compris les détaillants et les producteurs;

• appuiera Equine Guelph dans l’application d’un code de déontologie à l’aide d’activités de sensibilisation et d’éducation ainsi que de programmes pilotes utilisant des plateformes conviviales innovatrices et complètes à l’intention des personnes qui prennent soin de chevaux. Ces outils aideront à garder les chevaux en santé sur une base quotidienne et assureront l’utilisation de techniques d’identification appropriées.

Les 62 projets du POIA totalisent un investissement de plus de 2,7 millions de dollars; ils appuieront les innovations à la ferme et une adoption à plus grande échelle de technologies innovatrices. Voici, par exemple, deux de ces projets :
• Efforts déployés par les Fresh Vegetable Growers of Ontario pour évaluer une méthode novatrice d’épandage d’insecticide sur des carottes au moment de l’ensemencement. Ce projet comprend des tests pour déterminer quels insecticides seront efficaces et quel taux d’épandage devrait être utilisé. Si cette innovation est un succès, elle permettra d’améliorer la lutte contre les insectes en se servant de taux d’épandage moins élevés et donc de réduire les risques pour les organismes non ciblés.
• Évaluation par l’Ontario Forage Council des répercussions d’espèces culturales, de la fertilisation azotée et de la maturité du fourrage sur le rendement fourrager et le grade fourrager de doubles cultures plantées après le blé d’hiver, le soya ou l’ensilage de maïs. Si ce projet réussit, il permettra de traiter les restrictions en matière d’approvisionnement fourrager, d’accroître les profits des producteurs et de fournir des bienfaits environnementaux importants.

« Grâce à Cultivons l’avenir 2, notre gouvernement a fourni aux provinces la souplesse requise pour aider les producteurs à profiter des possibilités futures et à relever des défis », a déclaré le ministre fédéral de l’Agriculture Gerry Ritz. « Un appui continu des projets dirigés par l’industrie permettra d’assurer que l’agriculture demeure un secteur productif et
rentable de l’économie canadienne. »

« CA2 fournit aux producteurs et transformateurs ontariens les outils et les ressources dont ils ont besoin pour innover, demeurer concurrentiels et stimuler le développement du marché. Ces projets vont de pair avec notre plan de croissance agroalimentaire. Ces projets ont un impact qui va bien au-delà de la ferme ou de l’usine – ils procurent des bienfaits
économiques à tout l’Ontario. »

-Kathleen Wynne
Première ministre de l’Ontario et ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Pour obtenir une liste complète de tous les projets de CA2 et du POIA, cliquez ici.
Les organisations et partenariats peuvent continuer d’obtenir des fonds dans le cadre de CA2 pour :
• Renforcement des capacités par l’entremise de la planification stratégique, de la formation, d’audits et d’évaluation
• Mise en oeuvre de projets qui visent les changements environnementaux et climatiques, la santé des animaux et des végétaux, le développement des marchés, l’amélioration de la productivité au travail, les systèmes d’assurance ainsi que le développement des affaires et du leadership

Renseignez-vous davantage sur Cultivons l’avenir 2 :
Agricultural Adaptation Council
Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Ontario
Agriculture et Agroalimentaire Canada

Cultivons l’avenir 2 est une entente intégrale conclue par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux dont l’objectif est de stimuler l’innovation, la compétitivité et le développement des marchés pour le secteur canadien de l’agroalimentaire et des produits agricoles. L’AAC aide à administrer CA2 en Ontario.

« L’AAC est un organisme axé sur les clients. Le personnel de l’AAC collabore avec les requérants et les aide à naviguer à travers tous les aspects du processus de demande de financement, puis les appuie jusqu’à l’achèvement de leurs projets », déclare Madame Kristin Ego MacPhail, présidente du conseil de l’AAC. « Tous les projets sont examinés par le conseil d’administration de l’AAC dans les 6 à 8 semaines qui suivent leur réception. De plus, les demandes du volet du renforcement des capacités qui sont pour un financement d’un maximum de 20 000 $ peuvent être soumises en tout temps à l’AAC et seront examinées dans les dix prochains jours ouvrables. Nous voulons réaliser les idées du secteur de l’agriculture, de l’agroalimentaire et des produits agricoles de l’Ontario. »

L’AAC a ses bureaux à Guelph, Ontario (Canada) et est un chef de file dans l’administration de programmes. L’AAC est un organisme sans but lucratif composé de 69 organisations agricoles, agroalimentaires et rurales. Le conseil d’administration de l’AAC examinera toutes les demandes présentées par des organisations et partenariats et prendra les
décisions finales concernant le financement de projets.

Renseignements :
Nadine Armstrong
Directrice des communications et des relations avec l’industrie
Agricultural Adaptation Council
narmstrong@adaptcouncil

Advertisements
Cette entrée, publiée dans Cultivons l'avenir 2, est marquée . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s