Le Recensement de l’agriculture de 2016 se profile à l’horizon

Au début du mois de mai 2016, les exploitants agricoles canadiens auront l’occasion de participer à un dialogue national en remplissant le questionnaire du Recensement de l’agriculture.

Le Recensement de l’agriculture est la source la plus complète de données au niveau des collectivités. En puisant dans ces données, les décideurs sauront qu’ils agissent dans l’intérêt des agriculteurs, des collectivités agricoles et des exploitations agricoles de l’ensemble du Canada.

Les associations agricoles sont de grands utilisateurs des données du recensement et s’appuient sur ces renseignements au moment de formuler des demandes de programmes, de produire des travaux de communication et de sensibilisation, et d’effectuer des études de marché.

Qu’y a‑t‑il de nouveau dans le Recensement de l’agriculture de 2016?

Le recensement en ligne : facile et rapide

Au début du mois de mai 2016, tous les exploitants agricoles canadiens recevront une lettre renfermant des directives sur la façon de remplir rapidement et facilement le questionnaire en ligne.

Le questionnaire en ligne additionnera automatiquement les totaux. Ainsi, le fait de le remplir en ligne limitera les questions à celles qui s’appliquent expressément à la ferme d’un exploitant et réduira le besoin de rappeler des exploitants agricoles pour obtenir des éclaircissements. En moyenne, les agriculteurs devraient passer 30 % moins de temps à répondre au Recensement de l’agriculture de 2016 qu’au dernier recensement (2011).

Un questionnaire plus court, mais toujours complet

Après chaque recensement, le personnel du Recensement de l’agriculture consulte des agriculteurs, des membres de l’industrie agricole et des utilisateurs des données afin d’évaluer leurs besoins en matière de données.

Statistique Canada a reçu plus de 200 soumissions de divers groupes, y compris des ministères et organismes fédéraux, des ministères provinciaux, des associations agricoles, des universitaires, des entreprises de services agricoles et des sociétés d’experts‑conseils après le Recensement de l’agriculture de 2011. Statistique Canada est reconnaissant envers l’industrie agricole pour sa rétroaction et son soutien constants.

À la suite de ces consultations, la plupart des questions de 2016 sont identiques à celles utilisées en 2011. Cette continuité est importante lorsqu’il s’agit de suivre les tendances à long terme dans l’industrie et de répondre aux besoins constants des utilisateurs et des intervenants.

Au Recensement de 2016, les exploitants ne sont plus tenus de fournir des renseignements détaillés sur les dépenses agricoles et d’autres renseignements tels que leur lieu de résidence, des détails sur les terres irriguées ainsi que la source et l’utilisation du fumier.

En outre, le questionnaire comporte de nouvelles questions sur l’adoption des technologies, la vente directe, la planification de la relève et la production d’énergie renouvelable.

Dans l’ensemble, le questionnaire de 2016 renferme 18 questions de moins que celui de 2011.

Le contenu du Recensement de l’agriculture de 2016 a été publié dans la Gazette du Canada le 20 juin 2015.

Préparation

Au cours des prochains mois, le programme du Recensement de l’agriculture commencera ses travaux de communication et de sensibilisation auprès de la collectivité agricole. Cela comprend une participation aux foires agricoles, de même qu’une campagne médiatique pour expliquer ce que le prochain recensement contiendra de nouveau et la raison pour laquelle le recensement est important.

Selon la loi, les agriculteurs sont tenus de participer au Recensement de l’agriculture. Selon cette même loi, Statistique Canada est tenu de protéger les renseignements fournis dans les questionnaires du Recensement de l’agriculture. La protection des renseignements personnels est une composante fondamentale du recensement.

Au début du mois de mai, remplissez votre questionnaire pour nous raconter votre histoire au sein de la grande collectivité agricole du Canada!

Pour en savoir plus, veuillez consulter le site Web du Statistique Canada.

Advertisements

À propos de John Molenhuis

Business Analysis and Cost of Production Specialist
Cette entrée a été publiée dans cultures, la technologie mobile, production, Uncategorized. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s