Le marketing direct à l’honneur en cette Semaine des aliments locaux

Pour la première fois, le Recensement de l’agriculture de 2016 contenait la question suivante : « Cette exploitation a-t-elle vendu des produits agricoles directement aux consommateurs pour la consommation humaine? » Grâce à cette simple question, nous avons maintenant un aperçu inédit des ventes directes d’aliments locaux en Ontario!

Au pays, c’est en Ontario qu’on trouve le plus grand nombre d’exploitations ayant déclaré des ventes directes au consommateur, soit 7 474; suivent la Colombie-Britannique et le Québec avec 5 667 et 5 459 respectivement. Globalement, 15,1 % des fermes ontariennes offrent directement des aliments locaux aux consommateurs.

À l’échelon régional, on remarque des schémas très intéressants pour ce qui est de la prévalence des ventes directes au consommateur effectuées à la ferme. Cliquez ici pour voir les cartes de répartition par nombre et par pourcentage d’exploitations ayant déclaré des ventes directes. En Ontario, la région Centre-Ouest est l’un des grands centres du marketing direct, avec 330 exploitations ayant adopté cette pratique dans Grey, Wellington, Niagara, Simcoe et Waterloo. L’examen de la carte des régions de la province ayant le plus fort pourcentage de fermes pratiquant la vente directe aux consommateurs est également extrêmement intéressant. À ce chapitre, c’est Haliburton qui est en tête avec 53 % des exploitations ayant adopté cette pratique sous une forme ou une autre; puis vient Muskoka avec 48 %. À Thunder Bay, Algoma, Parry Sound et Kenora, c’est environ 40 % des fermes qui effectuent des ventes directes au consommateur, ce qui reflète bien l’importance du marketing direct comme canal de vente pour les producteurs du Nord de l’Ontario.

NoFarmsReportingSalesFR

 

Cinq premières régions par le nombre de fermes ayant vendu des produits à valeur ajoutée directement au consommateur
  Comté/région Nombre de fermes
1 Niagara 54
2 Simcoe 45
3 Grey 41
4 Durham 36
5 Prince Edward 32

Que vend-on?

Presque toutes les exploitations ontariennes qui effectuent du marketing direct (97 %, soit 7 265 fermes) vendent des produits agricoles non transformés alors que seulement 12 % d’entre elles, soit 907, vendent des produits à valeur ajoutée. Il y a là un potentiel de croissance parce que l’Ontario est en retard sur le Québec, sur la plupart des Provinces maritimes et sur la moyenne nationale qui est de 14 %. C’est dans la région de Niagara qu’on trouve le plus grand nombre de fermes ayant déclaré des ventes directes de produits à valeur ajoutée, soit 54.

 

Cinq premières régions par le nombre de fermes ayant effectué des ventes par l’intermédiaire de marchés de producteurs agricoles
  Comté/région Nombre de fermes
1 Niagara 122
2 Simcoe 85
3 Haldimand-Norfolk 72
4 Wellington 67
5 Grey 65

Comment vend-on?

En Ontario, le principal canal de vente par marketing direct est la vente au détail sur place (à la ferme, étalages, kiosques, autocueillette), qu’on trouve dans 90 % des cas (6 709 exploitations). Les marchés de producteurs agricoles constituent le second canal en importance : on compte 1 619 fermes qui vendent leurs produits dans un ou plusieurs marchés de producteurs agricoles, soit 3,3 % de l’ensemble des exploitations de la province, juste au-dessus de la moyenne nationale de 2,8 %. C’est dans la région de Niagara qu’on compte le plus grand nombre de fermes ayant déclaré des ventes dans les marchés de producteurs agricoles (122), et c’est dans les régions de Kenora, Thunder Bay et Algoma qu’on trouve la plus forte proportion d’exploitations ayant effectué ce type de ventes.

Dans tout l’Ontario, 403 fermes ont déclaré avoir vendu par l’intermédiaire de l’agriculture soutenue par la communauté (ASC). Ces exploitations sont assez également réparties à travers la province, avec au moins une dans chaque comté ou région à l’exception de Rainy River. C’est dans Grey, Durham et Wellington qu’elles sont les plus nombreuses, soit 19 dans chaque cas.

Des 24 510 exploitations agricoles canadiennes ayant déclaré des ventes directes au consommateur, 30 % se trouvent en Ontario! À l’occasion de cette Semaine des aliments locaux, mettons à l’honneur notre secteur du marketing direct à la ferme, non seulement parce qu’il engendre des possibilités économiques, mais aussi parce qu’il facilite l’accès aux aliments locaux, et qu’il contribue à l’esprit communautaire et à l’éducation sur l’agriculture et l’alimentation.

Note : Toutes les données présentées dans ce blogue proviennent du tableau CANSIM 004-0244, Recensement de l’agriculture, fermes déclarantes de produits vendus directement aux consommateurs dans l’année civile précédant le recensement.

 

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Aperçu du marché, Semaine des aliments locaux, Uncategorized. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s